Chartres en lumières 2020 : du 4 avril au 10 octobre, tous les soirs.

8 à 16 – Les ponts et lavoirs des bords de l'Eure

Les scénographies en quelques mots

Conceptions artistiques : Enluminures, Anne-Lise Coulibaly et Thierry Chenavaud – et – Lumière de verre

Sur les bords de l'Eure, les scénographies réalisées par Enluminures et Lumière de verre vous transportent dans une douce balade que vous pouvez réaliser en famille ou entre amis. Laissez-vous porter par le courant !

 


8 – Le pont des Minimes

Le pont des Minimes illuminé par Enluminures – Chartres en lumières

À deux pas de la collégiale, ce petit pont empreint de quiétude nous fait des clins d’oeil pour nous inviter à longer l’Eure.

C'est dans ce lieu que commence la rêverie ambulatoire imaginée par Anne-Laure Coulibaly et Thierry Chenavaud pour Enluminures : « Rêves de Lavandière ».

« Attelée à sa tâche, la lavandière poursuit son office. Tête baissée, regard fier, c'est tout à son ouvrage que son esprit vagabonde... Une rêverie au fil de l'eau. De ponts en ponts, cinq lieux pour dire son reflet, ses espoirs, ses voyages imaginaires, ses joies et ses secrets... »

 


9 & 10 – Les deux lavoirs Gloriette 

Les lavoirs Gloriette illuminés par Lumière de verre – Chartres en lumières

Ne vous fiez pas aux apparences, ce site est poétiquement interactif : jetez un caillou dans l’eau vous verrez l’eau et les berges dialoguer.

« Lumière de verre vous propose un espace magique où le verre est exalté. La lumière traverse des œuvres verrières contemporaines pour offrir une projection ; la matière s'émancipe dans l'espace et vous emmène dans un nouvel univers. »

Les lavoirs Gloriette illuminés par Lumière de verre – Chartres en lumières

« Lumière de verre s'installe en bord de l'Eure à la rencontre de l'eau et du verre. Le quai de la Gloriette est le théâtre d'un dialogue entre une vague verrière d'où jaillit Chartres en lumières et l'Eure. La projection se retrouve miroir de sa propre image reflétée dans l'eau. L'eau vient animer le verre dans un échange infini. »

 


11 – Le pont Bouju

Le pont Bouju illuminé par Enluminures – Chartres en lumières

Il marque la deuxième étape des « Rêves de Lavandière » imaginée par Anne-lise Coulibaly et Thierry Chenavaud. Continuez à évoluer dans ce monde éblouissant par ses couleurs !

« Son regard bleu se confond avec l'onde pure. Dans le lit de la rivière, des poissons complices entament une partie de cache-cache à travers les algues joueuses, avant de lui offrir une perle d'eau. Son trésor. »

 


12 – Le lavoir Foulerie

Scénographe : studio graphique de la Ville de Chartres – Bénédicte Ahssini, Stéphane Lebouché, Jean-Baptiste Maradeix.

Le lavoir Foulerie illuminé par le studio graphique de la Ville de Chartres – Chartres en lumières

Typique de la basse-ville, ce lavoir s’anime de vives couleurs pour faire vivre des contes enfantins.

 


13 – Les arcades Saint-Hilaire

Les arcades Saint-Hilaire illuminées par Enluminures – Chartres en lumières

Situé face à la rue de la Foulerie, rue où les foulons fabriquaient les draps et tissus, le lavoir du pont Saint-Hilaire présente de magnifiques arcades de pierre du XVIe siècle.

Nous voici désormais à la troisième étape de notre rêverie ambulatoire, imaginée par les scénographes d'Enluminures, en compagnie de notre lavandière aux arcades Saint-Hilaire. Le temps passe et s'écoule au lavoir. L'aube dévoile peu à peu l'architecture. Les feuillages apparaissent comme une tapisserie et les fleurs éclosent petit à petit. Au fond, une lavandière est assoupie dans les fougères. Les libellules passent. Petit à petit, le jour décline jusqu'à la nuit : les arcades se teintent d'or pour s'endormir de nouveau et attendre l'aube nouvelle.

« La tâche accomplie, elle se love dans l'herbe fraîche. Un temps de doux repos réparateur à l'abri des arcades. Vite assoupie, de gracieuses libellules viennent saluer la dormeuse des berges en un ballet délicat... »

 


14 – Le pont Saint-Hilaire

Le pont Saint-Hilaire illuminé par Enluminures – Chartres en lumières

Le pont Saint-Hilaire du XIIe siècle reliait la porte Morard à l'église Saint-Hilaire aujourd'hui disparue. Cette église était accolée à l'église Saint-Pierre, non loin d'ici. Les voyageurs qui arrivaient du sud ou d'Orléans, rentraient dans la ville par cet accès. Il est l'un des seuls ponts rescapés des bombardements de la guerre 39-45.

Réalisée par Enluminures, cette scénographie représente les saisons colorées, intenses qui défilent sur le pont. Fleurs en pleine éclosion, feuilles d'automnes… ou nuit d'été avec ses lucioles virevoltantes se succèdent des deux côtés du pont. Un temps où le promeneur se retrouve plongé avec émerveillement dans les fabuleux paysages sublimés par les rêves de la lavandière.

« Une station, plus loin le promeneur des bords de l’eau marque le temps de la rêverie. Un moment de douce contemplation où formes et couleurs se mêlent, s’étirent, s’allongent, se tutoient. Au gré du courant, les reflets changeants d’un même instant sans cesse renouvelé… »

 


15 – Le lavoir de la Grenouillère

Le lavoir de la Grenouillère illuminé – Chartres en lumières

Le lavoir donne sur le pont de la Grenouillère, où se trouve le moulin Saint-Père. Jusqu’au XIXe siècle, 20 moulins utilisaient la force de la rivière pour moudre le blé ou écraser le bois nécessaire aux tanneurs.

En continuant à se balader au fil de l'eau, le promeneur continue son voyage dans les jolies contrées qui forment l'environnement de la rêverie de la lavandière.

 


16 – Le moulin Saint-Père, le pont Saint-Père

Le moulin et le pont Saint-Père illuminués par Enluminures – Chartres en lumières

Bien visible depuis le pont de la Courtille comme depuis celui de Saint-Hilaire, l’ancien moulin de Saint-Père témoigne de l’histoire de Chartres. Peu après 1100 , les moines de Saint-Père reçurent 2 moulins, qu’ils réunirent ensuite en un seul (d’où le pluriel Moulins de Saint-Père parfois utilisé). Le moulin est lié à la famille de l'écrivain Anatole France : ses arrière-grands-parents Chartrains en furent en effet les meuniers. Les « Rêves de lavandière » imaginés par les scénographes d'Enluminures prennent fin. Cette étape nous immerge dans les pensées de notre douce amie. Oserez-vous la suivre ?

« D'humeur plus soucieuse, des monstres aquatiques fantastiques et fantasmagoriques hantent ses pensées. Figures étranges et mystérieuses des esprits de l'eau, entre Vouivres et autres Mami Wata... »

 


Tous droits réservées, textes, et illustrations ©Enluminures, novembre 2013.

 


Retrouvez l'actualité de Chartres en lumières sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, YouTube et Instagram.

Nous contacter

Renseignements : Ville de Chartres
Place des Halles
28000 Chartres
02 37 18 47 84
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.chartres.fr
Production : Ville de Chartres

Espace partenaires

Espace Presse